Faire d’excellents leaders avec d’excellents ingénieurs

Malgré les stéréotypes, la vision, la capacité, la créativité et l’aptitude à régler des problèmes de nombreux ingénieurs font d’eux d’excellents candidats à des postes de leadership.

À première vue, les responsabilités, les expériences passées, les compétences et les caractéristiques varient considérablement entre un leader typique et un ingénieur. Comment les ingénieurs peuvent-ils alors faire le saut vers un poste de leadership? Après tout, fabriquer un microcontrôleur de grande qualité n’est pas du tout la même chose que superviser un service ou une entreprise. On s’attend généralement à ce que les leaders inspirent leur équipe ou leur entreprise, créent pour elle une vision et unissent les gens, les processus et les systèmes afin de concrétiser cette vision. Ils peuvent mettre sur pied une équipe ou une organisation à partir de zéro, en réglant des problèmes en cours de route. À l’opposé, les ingénieurs se concentrent habituellement sur la création de produits et de services; ils transforment les idées en réalités. Leurs buts portent souvent sur la gestion du temps et des coûts, de même que la rationalisation des processus pour accroître l’efficacité.

Par contre, il y a aussi de nombreux traits faisant en sorte que les ingénieurs conviennent très bien au rôle de leader.

« L’étude de l’ingénierie nous donne une orientation pratique, pragmatique », selon Nitin Nohria, doyen de la Harvard Business School, qui détient un diplôme de premier cycle en génie chimique. « L’ingénierie se rapporte au fonctionnement et elle nous inculque la volonté de créer des choses qui fonctionnent, que ce soit une machine, une structure ou une organisation. L’ingénierie nous enseigne aussi à procéder avec efficacité et éloquence, en visant des résultats fiables et en se gardant une marge de sécurité. Elle nous force à examiner les coûts par rapport au rendement. Ce sont là des principes qui peuvent être très importants dans une organisation. »

Les ingénieurs sont également minutieux, analytiques et expérimentés dans la résolution de problèmes, qualités importantes chez les chefs d’entreprise.

L’essor des technologies observé ces dernières années a entraîné une nouvelle vague d’ingénieurs-leaders. On compte de nombreuses réussites parmi les entreprises de la Silicon Valley ainsi que dans les industries de l’automobile et de la biotechnologie. Selon Business Insider, 33 pour cent des chefs de direction aux États-Unis sont des ingénieurs.

Combler le fossé entre ingénieurs et leaders
Les ingénieurs qui souhaitent devenir dirigeants doivent s’y préparer de manière stratégique. On leur conseille de se familiariser avec les autres services de l’entreprise : ventes, ressources humaines, finances, service juridique, marketing et communications. Pour s’exposer à une multitude de modes de pensée, ils doivent se joindre à des équipes interfonctionnelles avec des collègues aux compétences et domaines d’intérêt variés. Ils peuvent également envisager un rôle de leader dans des organismes sans but lucratif ou des organisations étudiantes.

Les leaders qui ont du succès accordent une grande importance au QE, c’est-à-dire l’intelligence émotionnelle. La capacité à bien travailler avec des gens de divers horizons et assumant différents rôles dans l’entreprise est l’un des principaux traits qui distinguent les leaders talentueux. Le besoin d’acquérir des compétences non techniques peut s’avérer particulièrement important pour les ingénieurs, qui ont des responsabilités hautement techniques et qui passent beaucoup de temps à s’occuper de produits et de processus plutôt que de personnes.

Il est important de noter qu’être leader ne signifie pas nécessairement gérer d’autres employés. Il s’agit d’un rôle que l’on peut assumer à tous les échelons, habituellement lorsqu’on a un sentiment de responsabilité et qu’on s’assure que les autres atteignent le même niveau d’excellence. Profiter des occasions de devenir mentor ou d’aider les autres à accomplir leurs tâches quotidiennes peut être un moyen efficace de s’approcher de l’objectif.

Les ingénieurs possèdent l’ADN des leaders. Ils ont une vision qu’ils appliquent aux projets sur lesquels ils travaillent, tout comme les leaders qui obtiennent du succès. Ils ont le besoin inné de construire des choses, ce qui peut également s’avérer efficace lorsqu’il est question de relations et d’équipes. Surtout, les ingénieurs cherchent à trouver des solutions aux problèmes, à surmonter les obstacles et à produire des résultats positifs, ce qui constitue l’un des principaux traits des leaders les plus efficaces.

Chez EASi, aider les ingénieurs à devenir des leaders est une composante intrinsèque de notre modèle d’affaires. Nous recherchons des occasions pour nos ingénieurs de tirer le maximum de leurs aptitudes et d’apprendre à gérer l’ambiguïté du leadership par opposition à la précision de l’ingénierie. Nous avons appris par expérience que le fait de dépasser les attentes de nos clients est le moyen parfait pour outiller la prochaine génération de leaders. 


Principaux leaders américains spécialisés en ingénierie
Mary T. Barra, chef de la direction, General Motors
B.Sc. en génie électrique à l’Université Kettering (anciennement General Motors Institute); MBA à la Stanford Graduate School of Business

Jeff Bezos, fondateur et chef de la direction, Amazon
B.Sc. en informatique et génie électrique à l’Université de Princeton

Ursula Burns, PDG, Xerox
B.Sc. en génie mécanique à l’Institut polytechnique de l’Université de New York; M.Sc. en génie mécanique à l’Université Columbia

Tim Cook, chef de la direction, Apple
B.Sc. en génie industriel à l’Université d’Auburn; MBA à l’Université Duke

Greg Garland, chef de la direction, Phillips 66
B.Sc. en génie chimique à l’Université A&M du Texas

Lowell McAdam, chef de la direction, Verizon
B.Sc. en ingénierie à l’Université Cornell; MBA à l’Université de San Diego

Satya Nadella, chef de la direction, Microsoft
B.Sc. en génie électrique à l’Institut de technologie de Manipal; M.Sc. en informatique à l’Université de Wisconsin-Milwaukee; MBA à la Booth School of Business de l’Université de Chicago

Larry Page, cofondateur et chef de la direction, Google
B.Sc. en ingénierie à l’Université du Michigan, Ann Arbor; M.Sc. en informatique à l’Université Stanford

Virginia Marie « Ginni » Rometty, PDG, IBM
B.Sc. en informatique et génie électrique  

Gwynne Shotwell, présidente et directrice de l’exploitation, SpaceX
B.Sc. et M.Sc. en génie mécanique à l’Université Northwestern

Jeremy Stoppelman, cofondateur et chef de la direction, Yelpbr /> B.Sc. en génie informatique à l’Université de l’Illinois

Rex W. Tillerson, PDG, Exxon Mobil
B.Sc. en génie civil à l’Université du Texas à Austin


Source : Analyses du marché